Au départ, l’orange et le vert à Orly, Paris !

AQUARELLES TOGO (12)AEROPORT

Lomé

On survole la ville dans la nuit près à atterrir.

AQUARELLES TOGO (6)

Les lumières oranges et blanches scintillent éparses au loin,

plus denses près du cœur de la ville et de l’aéroport.

Peu d’immeubles au loin, des maisons basses.

Il fait chaud, il est tard, la fatigue est là.

Une bonne malta bien fraîche pour clôturer la nuit.

Au matin, les habitants de chacune des pièces de la maison sont déjà en action.

Les femmes lavent le linge qui, étendu, crée un kaléidoscope de couleurs.

lome (2)lome (3)lome (4)

Je pousse la porte donnant sur la rue de sable et de terre.

Les enfants vont à l’école dans leur costume, une maman vent des beignets.

Lomé s’ébroue en ce matin.

Les enfants jouent et je découvre les coquilles d’œuf,

les bassines, la vie quotidienne.

lome (5)lome (6)lome (7)lome (8)lome (9)

Le ciel un peu voilé devient de plus en plus lumineux

et le soleil commence à piquer.

Plus loin, la rue est bruyante entre voitures, motos, bus.

lome (10)lome (11)lome (12)lome (13)

Il est temps de partir à Aképé, de passer le péage par le taxi brousse.

Plus tard, je découvrirai les passages par le village de Sanguéra

dans les chemins de terre par ceux qui ne veulent pas payer le péage.

akepe (4)

Le portail de noir et de bleu est visible de loin.

FAMILLE ET COCHONS (2)AQUARELLES TOGO (9)

Devant, un espace sous les manguiers.

Une fois derrière la porte du portail,

la maison s’étire en longueur

et l’allée centrale dessert des pièces

avec chacune une fonction, boutique, salon,

salle à manger, chambres, cuisine, …

FAMILLE ET COCHONS (3)FAMILLE ET COCHONS (1)

Et le puits citerne au sol.

FAMILLE ET COCHONS (4)

Une douche mais avec l’eau du puits,

des toilettes sans électricité.

Voilà, la vie au village est lancée.

La famille est accueillante.

Messin, le père, les enfants Enyo et Richard parlent français, anglais,

et les dialectes ewé, twi et un peu mina, Richard aussi allemand,

Daria la maman et Lucky la petite fille que le twi et un peu anglais.

Le matin, vers 4h30 émerge dans le matin encore endormi

les voix du muezzin, de l’évangéliste, de la radio, …

Vers 5h 20 tout s’arrête et laisse place au chant des oiseaux.

FAMILLE ET COCHONS (25)

La famille se lève alors. Chacun vaque à ses tâches avant d’aller à l’école.
J’apprends à balayer avec les balais togolais, d’abord à l’extérieur puis à l’intérieur.

akepe (5)

Lorsqu’il fait chaud, il est bon de se mettre au frais sous les manguiers,

de sentir l’air circuler et rafraîchir.

De l’ombre et de la fraîcheur des feuillages des manguiers je me réfugie.

J’ai cru entendre.

AQUARELLES TOGO (13)

Il fait chaud, la terre rouge, une ocre poudreuse et volatile

qui s’accroche sur le corps, emplie mes pores blancs de la peau blafarde de l’hiver.

La sueur de ce temps de moiteur retient encore plus profondément

dans le cœur des pores, la poudre du sol africain.

AQUARELLES TOGO (10)

En prenant le chemin, je découvre des petites maisons de terre et de palmes.

Des nuances de rouge, de terre, de verdure, j’appelle le lieu mon petit village.

Après la tranchée à la béance toute de rouge ourlé, le chemin file

et je m’enfile dans une route étroite de piste assez nette.

Il  y  a une croisée, et là l’impression d’un village de maisons rondes

aux toits de palmes, une déclinaison de couleurs terre.

Quelques palmiers s’étirent de part et d’autre .

Quelque chose de paisible s’en dégage.

akepe (1)akepe (2)

Les chemins glissent entre les maisons, perdent de leur parcours

et on passe aux abords des maisons. Plus loin, la campagne, la végétation.

Les gens sont souriants.

Le manioc se dresse fièrement devant certaines maisons.

akepe (14)akepe (15)

Lorsque je passe par le village, il y a les petits commerces de bord de route,

la grande école, les ateliers de tissage du tissu traditionnel, le marché.

On me hèle d’un signe de main et de Yovo (je suis la seule blanche).

Depuis 2 jours, les villageois savent que

je suis avec les enfants pour leur permettre des activités.

Peu importe comment je m’appelle, ici je suis Afi Yovo.

akepe (6)akepe (7)akepe (9)

Un cimetière abandonné longe la route en plein du cœur du village.

Des brebis s’y installent régulièrement.

Le minaret et presque en face l’église évangéliste,

presque en face, une construction où les prières vont retentir pendant 1 semaine

METIER A TISSER (2)METIER A TISSER (1)METIER A TISSER (3)

Comme un motif de tissu, les couleurs des fruits, des légumes,

de la terre rouge, du feuillage des arbres, des fleurs de Bougainvillée, des paniers, …

Les couleurs tissent en 1 motif aléatoire en mouvement des sensations.

AQUARELLES TOGO (8)

Près des manguiers, les tamariniers de velours noir avec leurs fruits noirs, l

a chaire douçâtre et un petit noyau au centre.

fruits a sucer

Ce matin, les branches ont été coupées et nous avons plein de fruits.

Les mangues ne sont pas mûres mais lourdes.

Sous les manguiers, entre le rouge de la terre, le bleu du ciel,

les verts des feuillages, je prends repli et me retire à l’intérieur de moi.

Ils deviennent ma voûte protectrice.

Il a plu toute la nuit et du coup, les insectes

de toutes sortes apparaissent depuis.

ARAIGNEElezard (2)escarots de togo

Des escargots en forme de coquillage, une araignée énorme

et ses œufs dans la douche, des longs crickets,

une armada d’insectes est sorti de la profondeur de la terre autrefois sèche.

AQUARELLES TOGO (11)

Il fait plus doux ce matin, et je prends le chemin à la sortie du village 

voir l’espace des marionnettes Vilmar fermé en ce jour.

Par contre, sur le chemin de beaux portails

akepe (10)akepe (12)akepe (11)akepe (13) 

et plus loin, non loin de la frontière du Ghana,

la porcherie de la famille.

FAMILLE ET COCHONS (19)FAMILLE ET COCHONS (22)

Mais la chaleur revient vite, et c’est une journée idéale pour aller à la plage de Lomé.

Le sable, les écumes.

PLAGE DE LOME (1)PLAGE DE LOME (3)PLAGE DE LOME (4)PLAGE DE LOME (2)PLAGE DE LOME (5)

 

Les vagues éclatent bruyamment mais l’eau est chaude et douce.

L’écume mousse et je n’aspire qu’à rester le corps,

toute habillée, dans cette chaleur humide.

AQUARELLES TOGO (5)

Une pente douce de sable vers la mer.

PLAGE DE LOME (6)

Du côté de la terre, le ciel est sombre sur la ville, annonciateur de pluie.

Un mur graphique, des plantes dans le quartier d’Adidogomé,

des pots, des mosaïques un paysage étonnant. Un tout petit en arrivant à Aképé.

lomerecyclage akeperecyclage lome (1)recyclage lome (2)

Il y a une porte qui est là, sur un pan de mur, fermée,

sauf le dimanche, des femmes passent et repassent par cette porte, chargée d’eau.

Je profite du calme pour aller voir.

Derrière une maison à plusieurs habitants, bien entretenue, une citerne,

des poules noires et blanches bien dodues.

Un arbre empli d’oiseaux qui disparaissent.

AQUARELLES TOGO (1)

Sur le chemin, un autre arbre d’oiseaux orangés qui chahutent et vont et viennent.

Mais c’est à la sortie d’Aképé, que 3 arbres accueillent les nids bien visibles

dans  un vacarme impressionnant les volatiles qui se sont installés ici.

Ce jour, dès le matin, la cuisine se fait sous les manguiers.

Les chaudrons, les bassines, les femmes s’activent.

FAMILLE ET COCHONS (5)FAMILLE ET COCHONS (6)FAMILLE ET COCHONS (8)FAMILLE ET COCHONS (18)

Retour, par Accra où les lumières blanches et oranges plus denses,

plus rassemblées sur la terre dans le noir de la nuit, la ville semble plus étendue.

Et de Lisbonne, les Pyrénées.

les pyrenees (1)les pyrenees (2)