Dans le soleil levant et perçant

Les corps des nuages apparaissent

Tout de leur densité et de leur volume

Comme en suspension dans le paysage

Tout de vallons en terres et verdures

De rondeurs et de variations

Qui s’illuminent sous les effets de la lumière

Et des champs dorés du colza en fleur.

Après Le TGV, le métro jusqu’à la gare de l’Est

voici le TGV suivant privé de câble qui ont été volés.

Le train prend la route traditionnelle par Epernay

et une heure de plus de trajet.

CHARLEVILLE (2)

Les vignobles de champagne

Aux hauts ceps

Le tracé tout rectiligne

Des vignes

La terre saupoudrée d’une sorte de craie

La clarté et la perspective

Prend les rondeurs des vallons

Et s’étend paisible sous le soleil d’avril.

CHARLEVILLE (4)CHARLEVILLE (5)CHARLEVILLE (6)CHARLEVILLE (7)

Changement encore pour enfin prendre la route de Charleville !

Devant la gare, un kiosque et l’on descend vers le centre de la ville

Là, la rue devient pavée et rejoint la grande place

La vie s’active.

CHARLEVILLE (8)CHARLEVILLE (9)CHARLEVILLE (11)CHARLEVILLE (15)CHARLEVILLE (16)

CHARLEVILLE (17)CHARLEVILLE (18)CHARLEVILLE (19)CHARLEVILLE (20)CHARLEVILLE (21)

Traverser la Meuse jusqu’à la sortie de la ville !

Là une petite maison m’attend pour la nuit !

Il fait jour, et je découvre les écluses et le petit village.

CHARLEVILLE (23)MONTCY CHARLEVILLE (31)MONTCY CHARLEVILLE (29)MONTCY CHARLEVILLE (35)

MONTCY CHARLEVILLE (34)MONTCY CHARLEVILLE (33)MONTCY CHARLEVILLE (30)

Au matin, en longeant la Meuse

CHARLEVILLE (30)CHARLEVILLE (31)CHARLEVILLE (32)CHARLEVILLE (33)CHARLEVILLE (34)

La brume s’échappe des eaux

Comme des fantômes rôdants

Sur la Meuse

S’extrayant des profondeurs

De la rivière au jour levant

La brume légère et vaporeuse

S’élève avec grâce

Et disparaît dans l’air délicatement.

 

Les reflets des arbres et de la végétation luxuriante

Se mirent dans les eaux.

Les tonalités feraient presque penser à l’automne

En cette fin avril pourtant au printemps.

 

L’île aux oiseaux

Au jour finissant

Puis au matin naissant

Le chant des oiseaux retentit dans les branches

Et se réverbère sur les eaux de la Meuse

Le vert de la végétation s’exacerbe sur  les eaux

La musique des chants résonne sur le liquide.

CHARLEVILLE (88)