Exoshoes5

Jeudi AM

Je déambule sur les chemins d’internet.

Les voies étranges qui se trament, tissent entre les différents réseaux.

Etranges voies que l’on croit maîtriser pour insérer telle ou telle photo, diapo, info …

Jusqu’au jour où, comme la plupart d’entre nous,

 j’ai tapé un premier nom,

puis un second, et j’ai tenté le dieu internet pour savoir si ….

Sourire à de drôle de retrouvailles, à l’apparition de tel ou tel nom.

Et puis, là en ce vendredi, tout un pan de ma vie,

de mes souvenirs a basculé.

L’être que j’ai le plus aimé, dont je n’ai aucune photo,

 d’un seul coup apparaît là,

face à moi, en grand, sur l’écran.

Plus de 10 ans se sont passés

et je ne le reconnais pas.

L’image de mes souvenirs est floutée

et ne ressemble en rien au visage comme à mes émotions.

Le temps bascule, tout en moi est chamboulé.

Oh toi que j’ai tant aimé.

 Toi, qui est tout un pan de mon passé, de mon histoire….

Je ne te reconnais pas.

Quelque part, tous mes souvenirs,

tout ce qui pouvait être demeuré en suspend,

perd de sa teneur.

Ton image, mes souvenirs, mes attentes, mes sensations,…

sorte de démystification, libératrice et si troublante.

De toi, amour de ma vie.

Je télécharge sans problème ta photo.

Tu es là, enfin accessible, dans ma clé USB.

Je te tiens précieusement.

Quelque part, dans ce virtuel, tu n’es plus, ou en fait tu es enfin, INCARNE.

Tu n’es plus l’image de mes souvenirs, le fond de mon histoire émotionnelle,

tu es VISIBLE.

Visible à mes yeux, incarnant ces émotions si intenses …

et le PRESENT ratisse tout cela.

Et le présent est là, bien là…

« One tribe » des Black Eyed PEAS résonne.

Exoshoes6